THE SNOBS
ACTUALITÉS
ALBUMS
TSD
CONCERTS
FILMS
LIVRES
AFFICHES
PRESSE
CONTACT
BOUTIQUE


Chronique de Massive Liquidity de Steve Dalachinsky and The Snobs

Comme il y a eu une longue chronique sur ce disque par T. Adzio le mois dernier, je ne vais pas trop redire des choses, mais simplement rajouter mon grain de sel. D'abord, c'est un excellent disque ; les paroles font partie intégrante de la construction musicale, ce qui n'est pas toujours le cas avec les mélanges de poésie et de musique. La qualité exemplaire de la production et de l'enregistrement sont aussi pour beaucoup dans l'ambiance qui se dégage de ce disque. The Snobs manipulent le son avec style et cherchent constamment des textures changeantes pour habiller et déshabiller les paroles. Celles-ci sont en anglais, bien sûr, avec cette voix de Brooklyn qu'on croit reconnaître grâce aux films ou aux séries télé, mais qui est en effet unique à M. Dalachinsky. Ses mots s'entrechoquent et jaillissent non pas pour donner du sens aux sons mais pour en créer encore de nouveaux. Un mot semble en appeler un autre, le texte coule et finalement nous raconte une histoire musicale. Je recommande ce disque à tout le monde dans mon entourage, et bien sûr à vous aussi, il s'agit d'une étape nouvelle dans la cohabitation "musique et poésie", un album qui fera date.

Gary May