THE SNOBS
ACTUALITÉS
ALBUMS
TSD
CONCERTS
FILMS
LIVRES
AFFICHES
PRESSE
CONTACT
BOUTIQUE


Chronique de Massive Liquidity de Steve Dalachinsky and The Snobs

Anti-opéra a-surréaliste post-apocalyptique en deux actes ? C’est vraiment la fin du monde pour The Snobs, c’est-à-dire les frères Duck Feeling et Mad Rabbit, deux Français qui ont croisé la route du poète new-yorkais Steve Dalachinsky, plus habitué au free jazz d’un Matthew Shipp qu’aux expérimentations contemporaines de cet étrange duo. C’est en tout cas ce qu’ils annoncent dans ce spoken word en musique. Retravaillée en studio après l’enregistrement de la voix, cette dernière se paie le luxe d’échappées rock parmi des sonorités contemporaines électroniques, des spirales sonores interminables et des vertiges cristallins prophétiques. Tout cela construit sur une montagne de sons psychédéliques : guitare, basse, sitar, orgue, percussions avec des boîtes de conserve et des feuilles de métal. Cet anti-opéra devrait régaler ceux qui aiment se perdre dans les donjons de la musique expérimentale.

Raphaëlle Tchamitchian